AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La Banque De Données Des Frontières De l'Univers, Et Au delà.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
glooence
Gamer
avatar

Masculin Messages : 18
Points : 20
Date d'inscription : 09/03/2013
Age : 22
Pays : France
Commentaires : ALLONS-Y!

MessageSujet: La Banque De Données Des Frontières De l'Univers, Et Au delà.   Sam 9 Mar - 22:34

Prologue : (chose plaçant d'habitude plus ou moins habilement une situation initial d'une histoire qui selon toute logique évolue linéairement en connaissant un nombre variable de rebondissement pour mener à une fin inéluctable ou les personnages présenter ou non dans les premières pages se réjouiront d'avoir éliminer une ou plusieurs menace d'une ampleur phénoménale, à moins qu'il y ai une suite auquel cas nous auront droit à un magnifique cliffhanger dans le but d’attiser notre envie pour une suite mémorable, dont les éditeurs adoreront s'emplir les poches)

Wars Chao était un homme en tout points remarquables, en effet chaque points constituant l'agrément de son costume taillé de mains de maîtres était remarquable; absolument magnifique à vrai dire. certains étant même composés de couleurs inexistantes pour le corps scientifique terrestre, ces colorations étaient sublimes quoique les porter sur la planète Embargon dans la ceinture d’astéroïdes polaires du secteur ZvB-23-px98 fut passible de la peine capitale, la longueur d'onde émise par la surface coloré étant on ne peu plus mortelle pour toutes sa population, mais sur la petite planète bleu entourée d'une couche de nuage qui se traîne actuellement paresseusement au centre de ce que ses habitants appellent le système solaire il n'y avait aucun risque.
Cet homme, à passé le plus clair de son temps à imaginé le nombre incroyable de données que recèle l'univers et à décidé qu’après tous, pourquoi ne pas aller en exploré les confins ?
Il faudrait pour cela bien sûr voyager plus vite que la lumière, ce qui est théoriquement impossible, il est aussi théoriquement impossible d'atteindre les limites de l'univers puisque il est en constante expansion, mais, cependant, dans toute sa merveilleuse grâce et infini sagesse, cette homme à décidé que bon la théorie, elle pouvait allé se faire mettre et que lui, ce qui l'intéressai, ce qui le faisait se lever le matin et verser un bol de lait avant d'y verser de croustillant flocon d'avoine, c'était la pratique!Il publia d’ailleurs un bouquin sur cela appelé ''Théoriquement Pratique'', néanmoins ce livre se trouva être en contradiction avec environs 134 religions dans la galaxie et tous les exemplaire furent théoriquement brûler.
Un matin donc, après avoir finis son bol de lait où flottait les fameux flocons d'avoines, après avoir encore bus un verre de jus d'orange pressée pour profiter d'un gain de vitamines non négligeable, il décida de partir, n'étudiant aucune théorie, il prit un auto-cuiseur, un microprocesseur Rabbit2000 , du lait, des flocons d'avoine, des oranges, une bonbonne butagaz et après avoir fait de savant montage à l'aide de son outil favoris appelé Randomètre, il réussit à crée l'unique véhicule à ce jour capable de voyager plus vite, bien plus vite même, avec un facteur aggravant de trois pointeurs mal déclaré multipliant la racine d'un nombre surrationelle aléatoire que la vitesse de la lumière, véhicule qui le mena à crée l’œuvre la plus incroyable de toute l'univers, ''La Banque De Données Des Frontières De l'Univers, Et Au Delà'(LBDDDFDUEAD), le tout stocké dans un archaïque microprocesseur Rabbit2000 dont personnes n'auraient imaginées qu'un jour il serai capable de stocker plus de données que n'importe quelle autre disque dur dans l'univers, un voyage et un projet si fou et ambitieux qu'il y est théoriquement mort en le réalisant, l'unique exemplaire volant actuellement à bord d'un auto-cuiseur trafiqué avec un facteur aggravant de trois pointeurs mal déclaré multipliant la racine d'un nombre surrationelle aléatoire, n'ayant bien sûr aucune destination précise.
Cette histoire mes amis, n'est pas celle d'une situation aléatoire donnant lieu à une évolution linéaire agrémenter d'un nombre variable de rebondissement, c'est l'histoire d'une œuvre, c'est l'histoire d'un univers, c'est l'histoire d'un auto-cuiseur et c'est l'histoire, de trois bonhomme qui attendent impatiemment la sortie d'un énième Call of Duty, et de ses inévitable DLC, c'est une suite péripétie comme aucune autre, et qui vous mènera bien plus loin que votre imagination ne se l'autorise, si vous accepter de lire ces lignes, vous en sortirait changé, pour au moins une dizaines de minutes !

Bonne lecture (ouais je le dis après, alors que quand vous lirai ceci vous aurez déjà lu cela, et alors?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
glooence
Gamer
avatar

Masculin Messages : 18
Points : 20
Date d'inscription : 09/03/2013
Age : 22
Pays : France
Commentaires : ALLONS-Y!

MessageSujet: Re: La Banque De Données Des Frontières De l'Univers, Et Au delà.   Sam 9 Mar - 22:35

Chapitre 1 :

La collocation est un concept franchement superbe inventé par tous les étudiants en cruel manque de fond de la Terre.
Cela consiste à partager les frais d'une habitation entre plusieurs personnes n'aillant aucun lien de parenté pour se permettre de vivre dans un habitats plus confortable que se qu'aurait été à même de se payer chacun des étudiant séparément.
Cela permet aussi donc de vivre entre amis et promet de sublime soirée à joué comme des fous au jeux vidéos devant une pizza quatre fromage qu'on à acheté au supermarché du coin parce que faut pas déconné si on est en colloc, c'est qu'on à pas les moyens de s'en faire livrer une, bien qu'elles soit vachement meilleur par commande.
En effet fait inconnu pour la majorité des hommes arpentant le sol rocheux de la planète terre, les entreprises de pizza emplois des extraterrestres pour la production de pizza quatre fromage, la population d'Arthalys, grande planète cubique orbitant dans un système solaire qui n’existe désormais plus, son soleil s'étant transformé en supernova, chose plutôt dangereuse qui à conduit les Arthiens à prendre une grande arche pour s'enfuir.
Arche qui s'écrasa sur la planète Terre suite au dérèglement complet et total de ses instruments au contact d'une onde de choc nucléaire provenant d'Hiroshima, la faisant plonger droit sur l'Italie, les rescapés du vaisseau furent retrouvés par des commerciaux, alors qu'ils priés leur dieu, la pizza quatre fromage bienfaisante des pâtes feuilletés galactiques, espérant ainsi se sortir d'affaire.
Mais ce sont des commerciaux qui les ont retrouvés, ils ont donc honteusement profité du peuple d'Arthalys pour produire des pizzas quatre fromage révolutionnaire en goût, et, étant donner que le profits était l’objectif principale, de ne les distribué que part livraisons afin d'augmentés les prix, et c'est pour cette raison que trois jeunes étudiants, en collocation dans une petite maison situé dans la campagne prés de Valenciennes, mange actuellement une pizza quatre fromage industrielle trouvé à 8€90 dans un petits supermarché du coin.

Cette maison n'était pas très grande d'ailleurs, normal pour une maison de colloc, elle n'avait qu'un étage et un jardin, et c'était déjà pas mal.
Elle possède trois habitants au destin incroyable, bien qu'ils ne le sache pas encore.
Le premier se nomme Fukkov, un jeune gaillard de dix-sept ans d'origines Russes qui à une haine tenace et pourtant bien inexpliqué de tout les morceaux de pains congelé du monde.
Le seconde se nomme Lepikan, bien que tout le monde le surnomma Pélikan, il était le plus petits des trois, et pas forcement le plus intelligent pour le coup, mais néanmoins, il adorais les flocons d'avoine, on peu donc facilement en conclure que c'était un brave type.
Enfin le dernier, de taille moyenne, s'appelé Axel, il apprécie tout particulièrement l'informatique et tous ce qui s'y rapproche de prés ou de loin et aujourd'hui la pizza quatre fromage trône au centre de la table pour alimenter un débat, sur la sortie d'un jeu incroyable, tout droit venu des grand studios de développement d'Actipognon, j'ai nommé, Call of Duty, Modern Warfare 4 !

Nan mais ce ne sera pas seulement une FPS parmis tant d'autre, ça sera LE FPS de la gen vous verray expliqua avec ferveur Pélikan, légèrement hors de sa conscience suite à l'ingurgitation d'éthanol mélanger avec un arôme étrange provenant du houblon.
Je suis certains, renchéris Fukkov, ayant bu une quantité comparable de bières, que le multi en écran splitté sera encore plus intense qu'auparavant, ce jeu promet d'être vraiment hardcore, tué quelqu'un sera carrément impossible, il paraît que pour augmenter le réalisme, la récupération est encore plus rapide et efficace, des génies ces développeur, y'a pas à dire conclut-il sur un hochement de tête vigoureux.
Axel répondit, très calmement, son estomac étant épargné par toute substance alcolique, la phrase suivante : Il paraît même que ceux achetant la version collector hyper premium en pré-comande auront le droit à une baisse de quinze centimes sur les DLC comportant une arme et une map, très complet au final, comme toujours de leur part.

Une dernière part de pizza était entreposé la table, toute seul (ce qui est à peu près normal pour une dernière part de pizza), et la chose qui devait arriver arriva, les trois compère se regardèrent droit dans les yeux, les sens à l'affut, chose complique après avoir descendu plusieurs pintes, c'est pourquoi comme toujours Axel réussit à la prendre le premier quand soudain plusieurs chose arrivèrent en même temps, premièrement la base de virus VPS d'Avast! Se mit à jour, secondement Fukkov se cassa la figure en avant pour avoir essayé de se lever pour reprendre la sainte part dans les mains de la seule personnes sobre et sensé de la pièce et enfin une déflagration retentit dans l'endroit que la colloc de nos trois amis avait la grande chance d'avoir, le jardin.
Projetant Pelikan sur le sol à la suite de Fukkov, envoyant valser l'ordinateur portable dont la base de données avait bien était mise-à-jour, faisant exploser les vitres de la maisonnette, le tous dans un grand fracas et un nuages de fumé apocalyptique.

Après plusieurs minutes, les habitants de l'habitation se relevèrent es se dirigèrent vers le jardin au milieu duquel, dans un cratères noircit d'où s'élevée une épaisse fumé acre gisait un auto-cuiseur.

Intact.

_________________________________

Bonne lecture
je tiens à préciser pour la suite que la taille des chapitres sera très variables, et que les mots trop longs et trop court ne feront pas partie du vocabulaire de cette oeuvre, je me laisse le droit de choisir la longueur de chacun des chapitre pour appuyer l'effet souhaité, et vous n'avez pas le choix
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyrtus
Fondateur
avatar

Masculin Messages : 181
Points : 204
Date d'inscription : 09/09/2012
Age : 17
Pays : République centrafriquaine des Australies-Unis.
Commentaires : somebody's missing out on all the fun

MessageSujet: Re: La Banque De Données Des Frontières De l'Univers, Et Au delà.   Sam 9 Mar - 22:48

Quelques fautes par-ci par-là, mais sinon c'est plutôt sympa et agréable, surtout les références aux membres du fofo Cube World de jvc.
J'attends la suite, même si je lirai un peu plus à mon aise quand j'aurais le temps et que je serai moins fatigué (et moi qui prévois la nuit blanche... :hap: )

Bonne continuation !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gameplayer.forums-actifs.com
glooence
Gamer
avatar

Masculin Messages : 18
Points : 20
Date d'inscription : 09/03/2013
Age : 22
Pays : France
Commentaires : ALLONS-Y!

MessageSujet: Re: La Banque De Données Des Frontières De l'Univers, Et Au delà.   Dim 10 Mar - 21:52

Chapitre 2 :

En face de ce spectacle pour le moins incongru, Axel, Fukkov et Pélikan eurent tous trois la même réaction, avec un visage stupéfait affichant des yeux écarquillé il prononcèrent trois mots, trois mots juste et direct, exprimant parfaitement la quintessence de leur stupéfaction au yeux de tous, bien qu'il soit seul dans l'endroit présent, ces trois mots furent les suivant :

-WHAT THE FUCK !

Personne n'aurait su trouver mieux pour exprimer de telles sentiments.

-Mais, continue Axel d'une voix peu assuré, comment est-ce que ce... le... enfin..., Il balbutia ainsi puis Fukkov termina la phrase pour lui.
-Comment cet auto-cuiseur à pu atterrir dans notre jardin à l'instar d'une météorite ?

Personne ne sait actuellement comment une phrase à incluant ''à l'instar'' à pu être prononcé par un être ayant consommé bien plus que la limite autorisé d'alcool, certain chercheurs s'interroge encore de nos jour sur la question, et nombreux sont ceux qui pense que la pleine compréhension de ce phénomène pourrai bien élargir le champ des possibles de notre avenir, de la même façon que l'entreprise LU.

-C'est une sacré question, répondit Pélikan.
-Vous penser qu'on devrai aller voir si il y a un survivant dedans ?Demanda Axel.
-Explique moi, lui répondit Pélikan, ce qu'un survivant irait foutre dans un auto-cuiseur ?
-Explique moi, lui rétorqua Axel, ce qu'un auto-cuiseur irait foutre dans notre jardin ?
-Bon bah allons l'ouvrir, conclut Fukkov dans un soupir de résignement.

Ils s'approchèrent en formant un cercle autour de l'objet fumant, le choc avait entrouvert le couvercle de l'appareil, en forçant un peu ils réussirent à l'ouvrir, et commencèrent à examiner le contenue de l'étrange chose écrasé dans leur petit jardin de colocataire.

-Oh tiens, une orange dit Fukkov, en prenant une orange à la main, son niveau d'alcool étant encore suffisamment bas pour reconnaître une orange, bien qu'il est un instant hésité au fait que cela puisse être une clémentine.
-Putain y'a des flocons d'avoines hurla Pélikan, absolument et totalement hébété par sa découverte.
-Et une microprocesseur aussi, dit Axel en le prenant délicatement dans la main, je pense que je dois avoir des câbles qui nous permettront d'analysés son contenu.
-C'est ça fait ce que tu veut dis Pélikan, moi, il faut absolument que je goûte ces flocons d'avoine de l'espace, et il s'en alla prendre un bol et une brique de lait fraîche.
-Moi, fit Fullov, je vais allé vérifier que cette orange n'est vraiment pas une clémentine, et il s'en alla à son tour vers la penderie, pour une raison que l'alcool explique en partie.
-Bon...et bien je vais...faire quelque chose de ce truc conclut Axel, seul à coté de l'épave.
Et il pris le chemin de sa chambre où de grande quantité de matos informatique ne demandé qu'a être utilisé, Axel étant le genre de personne préférant brancher un câble qu'une fille.

Pendant ce temps, les services militaire en charge de surveiller les activité aérienne essayaient de donner un sens à leurs analyse, révélant qu'un appareil de fabrication humaine venait de s'écraser sur la planète terre près de Valenciennes, et qu'il n'avait strictement rien à foutre dans l'espace, après quelque heures de débat, ils finirent par décider que c'était leurs instruments qui ne fonctionnait pas correctement, et demandèrent une révision, ainsi que des congés payer non déductible de ce qui leur appartenez pour impossibilité de travaillez sans matérielle, les syndicats leur permirent la victoire, et ils prirent tous une semaine de vacances, à un moment critique de l'histoire de l’humanité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
glooence
Gamer
avatar

Masculin Messages : 18
Points : 20
Date d'inscription : 09/03/2013
Age : 22
Pays : France
Commentaires : ALLONS-Y!

MessageSujet: Re: La Banque De Données Des Frontières De l'Univers, Et Au delà.   Lun 11 Mar - 17:37

Chapitre 3 :

Trois tours étaient debout au centre de la pièce, de nombreux branchages reliaient d'autres nombreux branchages à un écran LCD de taille moyenne qui était entreposé sur un bureau tandis que de nombreux câble se branchaient avec moult soudure au microprocesseur précédemment découvert dans le jardin où l'épave de l'auto-cuiseur gisait encore.

-L'heure de vérité, exprima Axel sur un ton volontairement imposant, pour mettre le moment en valeur comme un moment important dans l'histoire, ce qui d'ailleurs, était exactement le cas.
-Oui bon ça va, remarqua Pélikan, appuis sur le ce fichu bouton Power qu'on en finisse.
-tssss, aucun sens de la mise en scène déplora-t-il.

Et ce fut donc ce qu'il fit, avec une extrême délicatesse il appuya sur le bouton où était représenté un petite cercle avec une sorte d'antenne sur le haut, coupant sa circonférence.
Cela eu pour effet d'envoyer une petit impulsion électrique qui parcourut rapidement comme un jeune gamin très enthousiaste les longs fils de cuivres conduisant aux tours, cela lança les processeurs et autres composants électroniques et enfin, mis-en marche le microprocesseur Rabbit2000 qui produit un petit bip joyeux lors de l'allumage.

Certain doivent se demander comment un microprocesseur puisse exprimé un petit bip joyeux, nous leur conseillons vivement de se référer au livre du grand auteur Gunak Leretour de la galaxie Omega1n sur la planète nfsmw intitulé ''des sentiments électroniques primaires, chance magnétique et personnalité intégrante'' au chapitre allumage où il vous sera expliqué de manière à la fois claire et complète les raisons de ce phénomène étrange.

-Tiens on dirait qu'il à produit un petit bip joyeux fit remarquer Fukkov, pencher au dessus de la merveille de manière fort intrigué.
-Ben voyons, t'a pas bien récupéré d'hier toi, un microprocesseur ne pas produire un bip joyeux !
-Moi je trouve aussi que ce bip avait un petit air enjoué, ajouta Pélikan.
-Très bien je saurai en tenir compte, maintenant chut, ont dirait qu'il se passe quelque chose.

En effet il se produisit quelque chose, deux chose même, ou peu être trois, et certaine autre ne se produire pas, par exemple aucun pare-feu ne vint demander la permission d’exécuter un programme, en revanche soudain l'écran se brouilla, puis, avec une chaleureuse musique de bienvenue, un fond bleu écarlate et miroitant apparut, dans lequel se mirent à flotter des mots qui se regroupèrent pour enfin former une phrase, ou plutôt un titre, ce titre vous le connaissez déjà, devant les yeux émerveiller de nos trois amis, on pouvait lire ''La Banque De Donnée Des Frontières De l'Univers, Et Au Delà'', le titre monta vers le haut de l'écran et un menu se déroula en dessous, affichant de nombreuses rubriques recoupant elle même d'autre rubriques, le puits de connaissance le plus complet qui n'ai jamais existé, désormais entre les mains de trois pauvre ados de Dix-sept ans, dont aucun ne se doutait de ce qu'il avait en face d'eux.

-Wow c'est classe, dit Fukkov, époustouflé.
-C'est époustouflant, acquiesca Pélikan, époustouflé aussi bien sûr.
-C'est impossible surtout dis Axel, n'en croyant pas ses yeux.
-Mon amis, dit Fukkov en prenant Axel par le bras, je vais t'enseigner quelque chose, une idée que m'a apprise une vielle connaissance à moi qui vous ait inconnu, nous l’appellerons donc Lord Unknown, le seigneur inconnu, il m'a dit qu'a partir du moment où je voyais une chose, que j'avais un événement devant moi, avec la certitude que c'était réel, je ne devais pas me dire que c'était impossible, étant donner que si ça c'est produit en face de moi, c'est que c'est possible, ça permet d'aller de l'avant en faite, maintenant essaye de comprendre ce que fait cette chose.
-Euuuh, soit....
-Il n'à pas tord dis Pélikan.
-Axel repris la parole après un petit toussotement, bon admettons, que ce soit réel et possible, comment je suis censé comprendre son fonctionnement ?
-Essaye de cliquer sur quelque chose lui conseilla Fukkov.

Axel s’exécuta, il cliqua sur les rubriques au hasard et finis par tomber sur quelque chose s'appelant ''musique alien des secteurs galactiques nord''. Il le lança et une vidéo s'exécuta, un homme se tenait devant l'écran, il était brun, avec un regard bleu profond, remplis de sagesse, mais aussi de folie, les deux étant parfaitement indissociable. Il se mit à parler.

-Bonjour, je suis Wars Chao, vous venez de sélectionner une vidéo d'informations concernant la musique alien des secteurs galactiques nord, souhaitez vous regarder la version courtes, ou longue.
-Euh la courte dit Axel.
-Bien parfait, dit l'homme à l'écran.

L'image de l'homme disparut et fur remplacé par une carte de l'univers, un rectangle lumineux entoura la partie contenant les secteurs galactiques nord, puis effectua des zooms successif montrant diverse image de lieux, et autre, servant d'exemple au explication fournit par la voix de Wars en off.

-La musique Alien, de base c'est déjà quelque chose d'assez étonnant, expliqua-t-il, je ne vous détaillerez pas tout puisque vous avez choisi la version courte, mais la musique alien des secteurs galactiques nord c'est autrement plus impressionnant ! Cela ressemble à une dissonance, vacillant sans cesse entre aigu et grave sans jamais pouvoir être parfaitement situé, en réalité, ils se trouvent simplement que l'oreille humaine ne capte pas suffisamment de longueur d'ondes pour écouter et comprendre cette musique complètement, malgré que certain groupe, telle que les Mist Akens ka Rante Troy se soit spécialisé à produire des musiques diminuant la largeur des fréquences pour être perçu par plus de monde, et donc vendu à plus de monde, je vais dés maintenant vous en proposer un extrait intitulé ''Iluio huint sarkovor erten next mlp covir'', titre dont je ne peu malheureusement pas vous fournir une traduction dans cette version courte, car il prendrai plusieurs page sur papier.

Un bruit horrible et strident sortis soudain des enceintes situé à coté de l'écran, le bruit produit était étranger, et, tellement violent, qu'Axel, Fukkov et Pélikan s'évanouirent à son écoute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
glooence
Gamer
avatar

Masculin Messages : 18
Points : 20
Date d'inscription : 09/03/2013
Age : 22
Pays : France
Commentaires : ALLONS-Y!

MessageSujet: Re: La Banque De Données Des Frontières De l'Univers, Et Au delà.   Mar 12 Mar - 19:08

Chapitre 4 :

Ils se réveillèrent dans une salle aux murs blanc et aseptisée, couchés dans des lits fait d'une matière étrange qui produisait une douce chaleur, il n'y avait donc aucun draps ni couverture d'aucune sorte.
Eux même était désormais habillé avec une chemisette et un pantalon blanc faits dans un tissus étrange ressemblant à du plastique lisse et uniformisé, c'était cependant extrêmement doux.
Cela ressemblait en fait franchement à une chambre d’hôpital.

-Bonjour, dit soudainement un androïde blanc ressemblant à une pastèque (mais en blanc) avec des ouverture sur le coté pour plusieurs bras télescopique ainsi qu'une petite boule sur le devant servant de caméra, avec une voix féminine, je suis l'androïde de soin Jeannen, de la classe des androïdes de soin médical aperture, je suis ici pour m'occuper de vous jusqu'à votre plein rétablissement.
-Euh, fit Axel, encore engourdit par les tranquillisants, qu'est ce qu'on fait là ?
-Vous avez été recueilli sur la planète terredu système solaire dans la galaxie voie-lactée et retrouvée inconscient suite à l'écoute d'un morceaux de musique inapproprié pour vos conduit auditif. Ce n'est pas très grave, vous devriez pouvoir sortir dans quelques heures désormais.
-Vous savez, dit avec difficulté Pélikan, où se trouve nos vêtements ?
-Touts vos éléments personnelle vous serons rendu après avoir été stérilisé lors de votre sortis de cette établissement médical de classe aperture, produit par la très respectable société Konn17, maintenant reposé vous, il vous faut dormir.
-Non atten...Tenta de dire Fukkov, quand des doses massive de sédatifs et de somnifères leur fut injecté, les plongeant ainsi dans un profond sommeil sans rêve.

Le vaisseau médical de classe aperture, qui avait en passant à proximité de la planète ramassé nos deux amis, volait actuellement dans l'espace et s'approchait de la planète Nexttiime, une des plus grosses planètes existantes, certains considères que c'est le centre de l'univers, ce n'est bien évidement pas le cas, mais c'est cependant le centre de l'univers économique, certain l'appelle la planète de transit, en passant par elle vous pouvez rejoindre à peu près n'importe quelle destination dotée d'un spatioport convenablement équipé, c'est pourquoi les vaisseaux du genre médical ou autre posaient leur passagers occasionnel sur cet planète avec une carte de voyage inter-galactique à durée illimitée, pour permettre de rentrer chez soit, ainsi qu'un traducteur universelle fournit par les respectable entreprises de la respectable société Konn17.

Le fonctionnement de telles appareils et assez impressionnant, il est composée en deux partie, la plus classique, une simple oreillette interne greffé sur le tympan, de manière à ce que même sourd, vous compreniez les langues étrangères, le plus complexe étant la seconde partie fixée dans le conduit de l'oreille opposée, cela comporte premièrement un micro se chargeant de recevoir des données linguistique de toutes sortes, puis le tout passaient dans un convertisseur et un condensateur de langage très performant, capable de traduire à peu près tout.
Le traducteur tirait son énergie de la chaleur corporelle et n'avait donc pas de dates de péremption ni le besoin de changer de piles.

L'appareil spatial finit donc par se posé sur la planète Nexttiime, dans un spatioport secondaire sur l'hémisphère droite de la planète, c'était une zone calme, parfait donc pour y déposer des personnes sortant d'une hospitalisation, en attendant leur réveil définitif, il furent stocké avec leur bien personnelle dans un dépôt de ravitaillement au sud du spatioport.
Ce n'est pas horrible, contrairement à ce que certain pense, et notamment l'association galactique jbog-metromusic, décrétant que c'était contraire à l’éthique, mais les dépôt de ravitaillement sont des lieux très confortable il ne faut pas croire, il s'y trouve toujours quelques aménagement dans le but de recueillir ainsi des patients sortant d'un long et lourd voyage interstellaire, comme nos trois amis justement. Qui se trouve actuellement très loin de la terre, il ne sont d'ailleurs même plus dans la bonne galaxie, il n'ont pas vieillie bien sûr grâce au voyage en stase mais il s'est écoulé sur terre plus de trois siècles depuis leur départ inopiné et involontaire, pendant ce temps la civilisations terrestre à eu le temps de progresser, de crée de nouvelle religion, d'entrer dans une guerre nucléaire dévastatrice, puis d'être détruite après avoir été choisis comme terrain neutre pour les négociations militaire entre plusieurs peuple très évolué, toutefois il ne restait déjà plus aucun homme dessus quand cela s'est produit.
Les seul rescapé et représentant de la race humaine originelle sont donc trois ados aux destin exceptionnel, en possession d'un microprocesseur magnifique riche en informations, et avec aucune idée de quoi faire désormais, enfin ils n'en auront probablement pas à leur réveil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyrtus
Fondateur
avatar

Masculin Messages : 181
Points : 204
Date d'inscription : 09/09/2012
Age : 17
Pays : République centrafriquaine des Australies-Unis.
Commentaires : somebody's missing out on all the fun

MessageSujet: Re: La Banque De Données Des Frontières De l'Univers, Et Au delà.   Mar 12 Mar - 21:34

Je vais lire ça demain, je t'en dirai des nouvelles. ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gameplayer.forums-actifs.com
glooence
Gamer
avatar

Masculin Messages : 18
Points : 20
Date d'inscription : 09/03/2013
Age : 22
Pays : France
Commentaires : ALLONS-Y!

MessageSujet: Re: La Banque De Données Des Frontières De l'Univers, Et Au delà.   Mer 13 Mar - 22:17

Chapitre 5 :

Le vaisseau médical ayant récupéré Axel, Fukkov et Lepikan usa d'un rayon de téléportation atomique pour les transportés eux et leurs affaires personnelle, de ce fait leur enlèvement ne pu être repéré, il est néanmoins une histoire intéressante la manière dont les proches ont réagis face à leur disparition, c'est pourquoi je m'en vais vous la conté.

Ils disparurent un lundi matin, au alentours de 9 heures et 15 minutes, horaire et jour où cela passa plutôt inaperçu, cependant le jeudi qui suivi leurs voisin s’inquiétèrent de ne plus les voir et appelèrent la police, alàlà, que ferait t’ont sans nos chers voisins, la police arriva donc sur les lieux à 14 heures, mais repartis sans vérifier suite à un appel des services militaire, revenu de vacances, qui se sont rendu compte que la zone où se passait la disparition correspondait à ce que leurs instruments, de nouveaux calibré leurs avaient annoncés la première fois, et puisqu'ils avaient un grand plaisirs assez malsain à relever les policiers de leur fonction sur une enquête, ils en profitèrent.

Une fois sur place, l'armé força la porte de la colocation et découvrit tout un tas d'élément étrange et extrêmement insolite, premièrement lorsque ils se rendirent dans le jardin, ils purent admirer un cratère au centre du quelle se trouvait un auto-cuiseur, ce qui provoqua une première source d’étonnement majeur, puis ils découvrirent des placards remplis de bocal en verre contenant de grande variété de flocon d'avoine différent, des natures, des sucré, des enrobés de chocolat, d'autres agrémenter de petite feuillettes de chocolat, certains avec des graines de sésames, et plein d'autre modèle aux capacités gustative impressionnantes, ensuite il mirent la main sur un frigidaire remplis de pizza quatre fromage venant tout droit d'un supermarché quelconque, il trouvèrent encore des étagèrent remplis de matérielle informatique de tout genre et de toute époques et enfin ils finirent par découvrir l’installation qui à permit de lancer la création de Wars chao, exceptant bien entendu le plus important, c'est à dire la création en elle même, le microprocesseur ayant été récupéré en tant qu'affaires personnelle par la navette médical.

Suite à cette fouille minutieuse des lieux, après avoir consulté plusieurs psychologue de renom, les membres du service militaire se mirent à chercher une explication à la disparition de ces trois jeunes gens. Il n'avait pas repérée l'appareil les ayant enlevé, n'ayant pas le moins du monde une technologie suffisante, ils ne purent tirer grand choses de l'épave de l'auto-cuiseur, si ce n'est avoir pu commercialisé les plans d'un nouvelle auto-cuiseur révolutionnaire capable de cuir les aliments plus efficacement que tout les autres modèle disponible sur terre. Suite à toutes ces pistes s'étant révélées hélas infructueuse, il se décidèrent à contre cœur de faire appel à la police pour interroger les personnes de l'entourage des disparus.

La police procéda donc à un nombre conséquent interrogatoire de toute personne ayant été en contact avec les victimes dans les dernières 72 heures, procédure voué à l'échec qui termina sur un échec, premièrement parce que nombre des suspect crurent à une blague quand le policier chargé de interrogatoire leur colla une photo d'un auto-cuiseur abîmé en le regardant avec un regard sévère et disant sur un ton menaçant : ''Alors maintenant mon grand, tu va me dire tout ce que tu sait sur cette auto-cuiseur !'', un cependant, en sa qualité de vendeur dans les magasins Boulanger expliqua le fonctionnement et l'intérêt d'un telle appareil, les différentes catégories disponible et leurs atouts par rapports à leur prix, et finit par convaincre le policier d'en faire l'acquisition, si bien que les interrogatoires cessèrent pour la journée.

L'affaire fut close suite à cela mais fut rouverte un mois plus tard à cause de la découverte d'un événement.... Troublant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
glooence
Gamer
avatar

Masculin Messages : 18
Points : 20
Date d'inscription : 09/03/2013
Age : 22
Pays : France
Commentaires : ALLONS-Y!

MessageSujet: Re: La Banque De Données Des Frontières De l'Univers, Et Au delà.   Jeu 14 Mar - 23:23

Chapitre 6 :

Bong.

Ce fut le bruit que produit le toit du dépôt de ravitaillement lorsque Fukkov se réveilla et se cogna la tête dessus.
Il se trouvait dans une petite couchette à coté des autres, disposait à 50 cm du plafond. Avec difficulté, il s'extirpa des draps et descendit dans la partie principale où était entreposés quantité de matériel de bricolage pour navette médical. Dans un petit coin se trouvait une caisse ouvertes, dont la contenance était leurs affaires personnelle, à savoir divers vêtement, un microprocesseur Rabbit2000, et c'était à peu près tout.

Les murs étaient métalliques et uniformes, la structure avait une hauteur de, si on considère le point de vue de Fukkov et son état mental, plusieurs centaine de mettre, en réalité cela en faisait quatre.
Mais cette erreur était parfaitement normal, on considère qu'il faut environs cinq jour pour ce remettre d'un voyage en stase de plus d'un siècle, et le leur avait en avait duré trois, ils n'étaient d'ailleurs pas supposés se réveiller avant deux jour encore, mais, fait étonnant et inconnu, une consommation régulière d'alcool permet de résister beaucoup mieux au effets dis de retour de stase, et Fukkov remplissait parfaitement cette fonction, nombre bouteille trônait dans sa cave, loin de la maisonnette, une spécialité à lui, la voddkov, fait maison et bien plus pur en remplissait presque l'intégralité, mais il n'en buvait jamais en compagnie des autres, avec eux il se contentait d'une pauvre bière ou dix.

Il poussa un grognement et entrepris de remonter l'échelle pour tenter de réveiller ses camarades, mais c'était peine perdu dans l'état où ils étaient.
Las de cette tentative, il sortis du dépôt pour retrouver la lumière du soleil, mais sur Nexttiime, il y avait cinq soleil, un originel, d'un jaune orangé normal, et, car la superficie de la planète est gigantesque, quatre soleil artificielle furent placé en orbite, en plus du premier, ces derniers avaient une couleur différentes, le premier était bleu, le second vert, le troisième rouge et le dernier violet.
La zone où fukkov ce trouvé était placé sous le soleil bleu, il fut donc extrêmement surpris de sortir dans un environnement bleuie, et de voir un paysage futuriste se découper dans de grandes teintes de bleu, tellement surpris que ses jambes oublièrent qu'elle devaient le maintenir debout, il s'écroula donc et resta affalé sur le sol quelques heures, le temps d'accepter plusieurs fait.

-Bien, repris t-il à voix basse, se parlant à lui même, nous somme donc sur une autre planète, avec un soleil bleu, des bâtiments que les plus grand scénariste de science fiction n'ont même pas pensé à crée, et je suis habiller avec des vêtement extraterrestres...

A ce moment là il se rappela de la caisse dans le dépôt et fonça à l’intérieur se changer, après avoir retenter de réveiller Axel et Pélikan, il décida de sortir exploré les environs, pour s'occuper un peu, parce que les lieux internes du bâtiment étaient très ternes.

Il lui fallu marché un petit peu pour quitter la zone des dépôt et rejoindre une des villes, ''Jaune les nones'' disais le panneau holographique à l'entré de la ville. C'était une des ville portuaires les plus influentes de la planète, elle possédait pas moins de six spatioport de classes 1, et une vingtaine de classe inférieur, certains se chargeant d'effectuer des trajets au sein même de la ville, dont la superficie était d'environs trois fois celle de la Russie. Mais à l'échelle de la planète, ce n'était en fait que la quatre-vingtième plus grandes galactipôle.

Les rues grouillaient de tout un tas d'organisme différent, la plupart du temps vivant, il y en avait de toutes les couleurs, pas la peine de se lancer dans une description, quand je dis toutes les couleurs, c'est que intégralité de la palette de paint se trouvait présentes dans les rues, sous tout un tas de formes géométriques différentes, Fukkov passa donc inaperçu au milieu du plus grand melting pot qu'il ai jamais vu, et il finit par se faire emporter, par des marchands.
ils venaient de tout les coté et vous harceler dans le but de vous vendre leur matérielle d'une qualité au moins aussi douteuse que leur provenance.
Seulement certains n'étaient vraiment pas des tendres et Fukkov, totalement paumé au milieu de ce capharnaüm se fit emporter par un homme en combinaison noir, pour le conduire dans un endroits où le mot danger pouvait rapidement devenir un putain d'euphémisme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ghosty
Admin
avatar

Masculin Messages : 70
Points : 70
Date d'inscription : 03/03/2013
Pays : France. Originalité? AUCUNE

MessageSujet: Re: La Banque De Données Des Frontières De l'Univers, Et Au delà.   Jeu 14 Mar - 23:30

je tenais à le dire mais même si je ne poste pas, je lis, j'en suis encore au chapitre 5, je lis ça demain :noel: .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
glooence
Gamer
avatar

Masculin Messages : 18
Points : 20
Date d'inscription : 09/03/2013
Age : 22
Pays : France
Commentaires : ALLONS-Y!

MessageSujet: Re: La Banque De Données Des Frontières De l'Univers, Et Au delà.   Ven 15 Mar - 23:05

Mon premier est un félin
Mon second est une personne effectuant des actions d'une intelligence limité
Mon troisième est le féminin singulier de l'adjectif démonstratif ce
Mon tout et la chose qui va suivre

Spoiler:
 

Axel et Pélikan finirent pas se réveiller trois jours après le départ de Fukkov. Après un petit temps d’adaptation où ils essayèrent de rassembler leurs esprits à l'intérieur du dépôt, ils prirent soudain conscience qu'il avait disparu, et commencèrent à envisager la possibilité d'aller le chercher.

Tu pense qu'on devrai sortir voir ce qu'il fait?Hasarda Axel.
Je sais pas, qui sait ce qui traîne dehors, et ce qu'on fait ici!Lui répondit pélikan
C'est notre amis quand même !
Ça nous fera une belle jambe si on meurent.
Et si lui meure ?
Très bien, lançons une opération de sauvetage, quoique qu'il est peu être simplement entrain
de dé saouler dehors...
bah tu vois, allons voir ça, dit Axel en se levant, soudain très enthousiaste.
Je te suis, répondit Pélikan, avec un soupir qui l'était nettement moins.

Ils sortirent donc dehors, se stoppèrent net à la vu du paysage, s'écroulèrent après que leur cerveau face à cela en oublia de leur dire de rester droite, et finalement finir par commencer à explorer les environs du dépôt.
Qui étaient vide.
Petit à petit ils finirent par se résoudre à descendre dans la ville.

très bien, dis Pélikan, cette ville m'a l'air gigantesque, mieux vaut resté groupé et mener l'enquête disons près des commerçant, ils savent toujours plein de choses.
Ça t'étonnent pas toi qu'on comprenne tous ce qu'ils disent?Dit Axel étonné.
Honnêtement, j'm'en cogne, donc tu viens ?
J'arrive.

Ils firent irruption dans une pizzeria servant exclusivement des quatre fromages, un homme habillé avec un costard beige et donc le col faisait pensé au bord d'une pizza se tenait debout devant le comptoir. En fait ce n'étais pas un homme malgré qu'il en ai plus ou moins la physiologie. Si on oublie biens sur la peau bleu et les antennes.

Bonjour monsieur nous cherchons un de nos amis, il à disparu et... Commença Pélikan.
Mimilo c'est toi ! S'exclama Axel estomaqué.
Axel, Pélikan, tiens c'est là que vous étiez passé, on vous chercher partout sur terre
la dernière fois, dit Mimilo avec un grand sourire.
Minute, l’interrompît Pélikan, c'est toi qui nous livrait des pizza quatre fromages une fois par mois, quand on se faisait une folie ?
Ouaip, moi même.
Contredis moi si je me trompe mais tu n'avais pas la peau bleu la dernière fois, et comment t'es arrivé ici ? Dit Pélikan, perdu.
Oh, et biens nos employeurs ont décidé avec l'approche d'une guerre qui risquai de tuer tout le monde, de nous aider à réparer l'arche avec laquelle nous nous somme écrasé sur, puis on à volé en stase jusque ici, comme vous sûrement.
Minute c'est quoi cette histoire ? Demanda Axel encore plus perdu.
Oh et bien il s'est écoulé trois siècles depuis votre départ, on est arrivé ici il y a un mois nous, Système de propulsion plus rapide sûrement, au faite la Terre à été détruite.
QUOI ?! Dirent ils à l'unisson.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
glooence
Gamer
avatar

Masculin Messages : 18
Points : 20
Date d'inscription : 09/03/2013
Age : 22
Pays : France
Commentaires : ALLONS-Y!

MessageSujet: Re: La Banque De Données Des Frontières De l'Univers, Et Au delà.   Dim 17 Mar - 14:39

Chapitre 8 :

Un mois après la fermeture de l'enquête sur la disparition mystérieuse et inexpliqué(on notera au passage que les disparitions mystérieuse sont souvent inexpliqué) de trois colocataire innocent, les Arthiens, eurent soudain une vision divine de la part de leur grand dieu la pizza quatre fromage bienfaisante des pâtes feuilletés galactiques, les informant qu'ils ne pourraient survivre longtemps en restant sur terre.
En fait cette vision leurs envoya plusieurs image successif, une tête de mort au dessus de la terre, suivis d'un champignon de fumé et enfin d'un vaisseau quittant rapidement la planète.
Ce jour là, l'entreprise de livraison des pizza quatre-fromage fis faillite, tous ses employé étant retourné sur le lieu du crash, se trouvant être une maison, proche de Valenciennes.
Ce n'était pas une maison en réalité, mais une arche qui s'était écrasé sur terre en 1945, depuis la vie humaine qui s'y était déroulé avait finis par la réparer, et ils s'enfuirent donc, le plus vite possible de la Terre, devenu pour eux un danger mortel.

C'est pour cette raison que l'enquête fut rouverte, parce que la maison des disparus avait elle aussi désormais disparu, laissant au passage derrière elle un trou d'une profondeur phénoménale.

Vous auriez un café ? Demanda James Harton, policier de son état, il avait choisis ce métier pour aider les gens, et se retrouver à devoir résoudre la disparition de trois ados et de leur maison un mois plus tard ne faisait pas partis de son plan de carrière.
Tenez monsieur, lui dit son assistante en lui tendant un gobelet en carton contenant un liquide brun qui était probablement ce qui ressemblait le moins à du café dans l'univers.
Merci Jennie, lui répondit le capitaine, il but le breuvage d'une traite en fermant les yeux pour ne pas trop s'attarder sur le goût infect de la mixture, ce qui comptait, c'est que ce liquide contienne de la caféine, et c'était bien le cas.

Le capitaine s'approcha d'un groupe de policier/scientifique/enquêteur et autre personnel nécessaire au bon déroulement d'une enquête.

très bien vous autres, est-ce que quelqu’un ici à la moindre idée de ce qui à pus se passer ici ?
Non aucune monsieur, répondit un scientifique quelconque.
C'est bien ce que je pensais, dit-il pensif, bien euh... Vous pouvez procédé aux analyses, c'est votre boulot vous devez faire des analyses, c'est pour ça qu'on vous paye après tout, pour faire des analyses, donc analysé moi la zone compris ?
Compris, répondirent ils, et ils sortirent divers outils pour procédé à divers analyses d'hiver, puisque nous étions en décembre.

Après avoir fait les analyses, ils interprétèrent les résultats, les analysèrent de nouveau et ainsi de suite avant de rendre un rapport spécifiant qu'ils n'avaient absolument rien trouvés, mais que, avec tout le travail qu'ils avaient fournit, ils méritaient bien une augmentation de salaire, qui leur fut accorder.
Peu après cela l’armée débarqua pour reprendre l'enquête, nous avons, dire t ils, trouvés trois autre cas de disparition de bâtiment similaire dans le monde, un en Italie, un au USA et un autre encore en Australie et enfin celui ci, à Valenciennes. Nous pensons que cela pourrait être lié.
C'est quatre disparition correspondait au décollage des quatre arches Arthiennes, la mozzarella, la gorgonzola, la chèvre et la roquefort.

On a aussi remarqués d'autre fait troublant, que nous avons pas le droit de vous dire, à moins de vous tuer après cela.
Allez y donc, fit James, résigné.
Parfait, nous allons devoir récupéré tout les dossier lié à votre enquête.
Faites.
Ainsi que votre assistante.
QUOI ?!
Nan en fait oublié ça, envoyer nous les dossier, on s'enverra votre assistante par nos propres moyens, vous biler pas pour ça.

Il les regardas s'en aller sans bouger, la bouche grande ouverte et ses pensés tournant en boucle dans se tête sans réussir à trouver une conclusion logique aux événements qui venaient de se produire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
glooence
Gamer
avatar

Masculin Messages : 18
Points : 20
Date d'inscription : 09/03/2013
Age : 22
Pays : France
Commentaires : ALLONS-Y!

MessageSujet: Re: La Banque De Données Des Frontières De l'Univers, Et Au delà.   Mar 19 Mar - 23:12

Chapitre 9 :

Pélikan et Axel étaient assis à une table de la pizzeria encore tout abasourdis, Mimilo venait de leur expliqué le destin funèbre auquel la terre avait eu droit.
Ils venaient de se rendre compte que leur planète n’existait plus, que leur familles étaient mortes depuis des centaines d'année et ainsi de suite.

-Alors donc, fit Mimilo, vous étiez venu ici pour quelle raison ?

Un petit blanc s'écoula suite à cette question, puis, comme si ils se réveillèrent, ils dirent tous les deux d'un coup : Hein quoi ?

-J'ai dit, dit Mimilo, pourquoi vous êtes venu dans cette établissement ?
-Oh, fit Axel, et bien on recherche Fukkov, on l'a perdu.
-Il s'est aventuré dans la ville seule sans s'y connaître ?
-C'est fort possible en effet affirma Pélikan d'un hochement de tête.
-Très bien alors on est mal !
-Pourquoi, dirent ils à l'unisson.
-Parce que certaine chose dans cette ville ne sont pas très laiteuses, dit Mimilo sur un ton lugubre.
-Ne sont pas quoi ? S'exclama Pélikan interloquée.
-Laisse tomber, expression d'alien sûrement lui dit Axel en le prenant par la main pour suivre Mimilo qui s'était levé et se dirigé déjà d'un bon pas vers la sortis de la pizzeria.

Ils sortirent tous les trois dehors, Mimilo en tête.

-resté dans la pizzeria leur dit il, je vais enquêter sur la dipartion de votre amis, ça pourrait être dangereux pour vous, surtout ne bouger pas !
Sur ces mots il s'en alla au pas de course vers le nord.

-On va le suivre n'est ce pas ? Dit Pélikan.
-Pourquoi on ferait ça ? Répondit Axel sceptique.
-Bah euh...
-Allez vient on est pas dans une fiction là, si c'est dangereux, mieux vaut rester là où on nous dit d'être.
-Mais c'est pas drôle si on fait pas une enquête contre tout les droits et tout, dit Pélikan désappointé, tous en se laissant emporté par Axel vers ledit pizzeria.
Ils finirrent par s'y asseoir et n'en plus bouger.

Pendant ce temps, sur la place centrale numéro cinq de la ville, les hauts parleurs ioniques, technologies très ressentes de pointe permettant d'avoir un son d'une qualité magnifique avec une taille absolument infime, elle exploite la fameuse théorie du déplacement magnétique allié à des équation ionique paramétré, une fois mise en pratique le résultat est tout simplement stupéfiant, se mirent à produire une annonce.
''Mesdames et messieurs, aliens de toutes planètes et de toutes époque, ce soir au Musiglobe de cette magnifique ville, se produira pour un concert événement un groupe de légende !
Ils sont les fiers représentant de la musique alien des secteurs galactique nord j'ai nommé, les Mist Akens Ka Kante Troy !
On m’informe d'ailleurs qu'ils ont prévu un événement totalement inédit pour ce concert, vous ne le connaîtrez que d'une seule manière, en y allant !''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
glooence
Gamer
avatar

Masculin Messages : 18
Points : 20
Date d'inscription : 09/03/2013
Age : 22
Pays : France
Commentaires : ALLONS-Y!

MessageSujet: Re: La Banque De Données Des Frontières De l'Univers, Et Au delà.   Jeu 28 Mar - 19:16

Chapitre 10 :

Mimilo revint à la pizzeria quatre heure plus tard, essoufflé et éreinté, il donnait l'impression de sortir d'une fuite complexe et acrobatique face à de terriblement dangereux poursuivant, et c'était d'ailleurs le cas.
Il y trouva Axel et Pélikan, attablé autour d'une magnifique et somptueuse, ainsi que probablement très goûteuse pizza quatre-fromage, vraisemblablement chaude et déjà entamé. En tentant de reprendre son souffle, qui essayait lamentablement de s'échapper pour ne plus jamais avoir à courir, il s'approcha d'eux d'un pas mal assuré et posa ses fesses sur la troisième et dernière chaise de la table, suite à quoi il commença à invectiver ses camarades.

-Bordel mais vous foutez quoi là? Pourquoi ne m'avait vous pas suivis ?
-Et bien... Répondit Axel étonné, tu nous a clairement dis toi même rester là.
-Vrai, enchaîna Pélikan, tu nous à même affirmer que c'était dangereux et qu'il fallait pas qu'on te suivent.
-Certes, concéda Mimilo, puis, sur un ton bien moins condescendant il reprit, mais ce n'était pas une raison pour rester là sans rien faire, il fallait vous montrer héroïque et me suivre !
J'avais besoin de vous, j'ai faillit y laisser ma peau je vous signale !
-Soit plus précis la prochaine fois, dit Axel, serrein.

Mimilo tourna la tête et examina les alentours avant de se pencher vers ses amis, qui firent de même en se penchant vers lui, si bien que leurs visages se trouvèrent désormais extrêmement proche.

-J'ai néanmoins dégoté dégoté des informations, dit il sur un ton de conspirateur, venez avec moi, je connais quelqu'un qui peu nous dirent où se trouve notre cher russe alcolique.

Ils sortirent de la pizzeria et parcoururent la ville gargantuesque jusqu'à arriver dans une ruelle sombre où, comme dans toute les ruelles sombres de l'univers, les enseignes étaient fermés et absolument aucune personne n'y mettaient les pieds, tentacules, nageoires et autre membres servant à se déplacer.
Dans cette ruelle, sombre, ils se dirigèrent vers une porte, plongée dans les ténèbres, dont la composition était fait d'un alliage de métal inconnu.
Mimilo s'en approcha, dans la pénombre, toqua, baignant dans l'obscurité, et, toujours dans le noir, suite à un brève échange de formalité lugubre dans le but de vérifié qu'ils étaient, ou plutôt qu'ils n'étaient pas dangereux, la porte s'ouvrit, dégageant un halo de lumière qui déchira l'atmosphère comme la lame d'un sabre laser déchire les entrailles de son adversaires.
A l'instar des papillons et autre nuisibles nocturnes, ils engouffrèrent dans la lumières et cette dernière se referma dans un claquement de métal sinistre, replongeant ainsi l'intégralité de la ruelle dans le noir.

L'intérieur était peu meublé, c'est à dire qu'il n'y avait presque aucun meuble. Mais de nombreux écran parcouraient les murs, montrant des vidéos de divers endroit de la ville, notamment quelques ruelles sombres.

-Bonjour, fit l'homme qui les avaient fait entrer dans son étrange demeure, je suis l'observateur, c'est ainsi du moins, que vous m’appellerez, je surveille le moindre recoin de cette cité, apparement vous avez besoin d'informations ?
-Oui, dit Mimilo, pour une disparition.
-Ah!S'exclama l'observateur, une disparition, quelle originalité !...Qui à disparu ?
-Un amis à nous, osa dire Axel, il s'appelle Fukkov, tenez, lui dis-t-il en montrant une photo de l'intéressée sur son smartphone encore par miracle fonctionnelle.
L'observateur le pris, puis s'éloigna vers un moniteur et entama quelque recherche en pianotant mentalement sur un clavier psychique.
-Je l'ai dit il au bout d'un moment.

Il revint vers eux puis après avoir rendu à Axel son appareil il dit : Il à été enlevé par un brigand commun puis revendu, désormais, il va servir ce soir lors du concert des Mist Akens Ka Ranye Troy, pour faire une démonstration sans aucun doutes très explosive !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
glooence
Gamer
avatar

Masculin Messages : 18
Points : 20
Date d'inscription : 09/03/2013
Age : 22
Pays : France
Commentaires : ALLONS-Y!

MessageSujet: Re: La Banque De Données Des Frontières De l'Univers, Et Au delà.   Dim 31 Mar - 17:47

Chapitre 11 :

Le Musiglobe est une des infrastructures les plus impressionnantes et les plus appréciées de Jaune les Nones, situé au centre du 136a Quadrant de la ville, il est chargés d'accueillir des représentations musicales et auditives de toutes sortes.
Son architecture a été prévu pour avoir la meilleur acoustique qui soit et le positionnement des sièges permet à n'importe qui d'assister aux concerts dans un confort extrême avec une parfaite vu de la scène.
De part son exceptionnel qualité, nombreux sont les groupes prestigieux qui y ont donnés spectacle, et, lorsque l'on parle des Mist Akens Ka Rante Troy, le mot prestigieux est un belle euphémisme.

Axel, Mimilo et Pélikan revinrent à la pizzeria après avoir quitté la ruelle sombre où ils avaient vu l'observateur.
Depuis leur départ, les choses avaient néanmoins changés et désormais un groupe d'étudiant avaient envahis l'établissement, empêchant au groupe d'amis de s'y retrouver pour discuter tranquillement de la suite probable des événements.

-Mince, fit Axel contrarié, on ne peu pas se retrouver tranquillement pour discuter de la suite probable des événements avec tous ces gens !
-Allons donc chez moi, dit Mimilo.

Ils allèrent donc chez lui.
Chez lui était une petite maisonnette de collocation en périphérie de la galactipôle, il y vivait avec Jeannen, un androïde médical de classe aperture.
Ils s’installèrent dans le salon, peu meubler au demeurant, et commencèrent à discuter de la suite probable des événements en mangeant un bol de flocons d'avoines plongés dans du lait.

-S'infiltrer au concert, commença Mimilo la bouche pleine, ne sera pas très facile, dit il en avalant, et, finit il la bouche enfin apte à s’exprimer correctement, nous devrons procédé avec une ruse extrême !
-Pourquoi ne pas simplement acheté des places?Dit Pélikan.
-Parce que nous devons nous infiltré dans les coulisses pour pouvoir récupérer Fukkov.
-Ah...

S'en suivit une longue discussion peu digne d’intérêt où s'échafaudèrent de nombreux plan plus étrange les uns que les autres, certains mettant même en scène l’envoie d'ébonite sur le public.
Mais ils finirent par renoncer à l'utilisation obscène de telles extrémité et se mirent d'accord sur le plan Sojiji.
Un plan remarquable s'il en était.
D'une ingéniosité sans égale et d'une efficacité assuré.
Il consistait en assez peu de choses en fait.
Pour commencer ils leur fallait un complice.
A l'intérieur du musiglobe si possible, étant donné qu'ils souhaitaient y entrer.

-Peu être que le téléphone de Fukkov marche encore,fit remarquer Axel.

Mimilo et Pélikan le regardèrent avec des yeux ronds pendant quelques secondes.

-Bon sang pourquoi on y a pas pensés plus tôt ! Hurla Pélikan en fouillant frénétiquement dans sa poche à la recherche de son précieux portable.
-Mais est-ce qu'on aura du réseau ? Fit remarquer Axel, pensif.
-Nexttiime est doté d'un réseau universelle, chose indispensable pour sa position, expliqua Mimilo.
-Je l'ai ! Le coupa Pélikan triomphant en tenant son 3310 dans sa main droite. Ce truc est indestructible, j'aurai dû me douter qu'il survivrait au voyage, fit il avec un grand sourire, de ceux qui vous donne envie de sourire à votre tour, ou de lui donner une immense paire de baffe, pour le coup et dans l'intérêt de Pélikan, Axel et Mimilo sourirent à leur tour.
-Appelle le donc, dirent Axel et Mimilo enthousiastent.

Pélikan l’appela donc.
Fukkov à des lieux de là, assis dans une pièce sombre faillis avoir une crise cardiaque en sentant son portable vibrer dans sa poche droite de pantalon, il décrocha néanmoins très rapidement.

-Allo?Dit il une peu inquiet.
-Fukkov!Salut c'est Pélikan, dit ce dernier soulager de le savoir en vie.
-Pélikan!Oh tu ne peu pas savoir comme je suis heureux de t'entendre, fit il, il faut que vous me sortiez de là !
-C'est exactement ce que l'on compte faire, lui répondit Pélikan sur un ton se voulant les plus rassurant possible. Il faut juste que tu trouve un moyen de nous faire rentrer dans le musiglobe, on s'occupe du reste, ne t'inquiète pas.
Fukkov s’inquiétait.
-Oh, et bien passez par la porte des artistes en vous déguisant en métalleux émo-gothiquo-hispanico-portuguais et on vous laissera passer sans problème aucun.
-D'accord, tiens bon mon amis, on arrive pour te sauver !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
glooence
Gamer
avatar

Masculin Messages : 18
Points : 20
Date d'inscription : 09/03/2013
Age : 22
Pays : France
Commentaires : ALLONS-Y!

MessageSujet: Re: La Banque De Données Des Frontières De l'Univers, Et Au delà.   Sam 6 Avr - 22:02

Chapitre 12 :

Je n'ai jamais été aussi ridicule se dit Axel, en se regardant dans un miroir ionique. Son reflet renvoyait une image de lui méconnaissable, et qui arrivé à peu près totalement à vous donné envie de détourner le regard, ce qui est plutôt pratique pour s'infiltrer quelque part.
Cela dit, Axel n'avait effectivement jamais été aussi ridicule, il y avait bien la kermès de 2003 mais... Il ne préférai pas y penser.
Pélikan et Mimilo étaient servis à la même enseigne, on aurai dit qu'ils étaient fringués avec la plus grande classe dans l'art de la disgrâce. Cependant, on n'étant pas là, il n'en fera rien, et ce n'est peu être pas si mal.

Actuellement, il est claire que nos trois amis sont près à attaqué l'histoire avec une grande hache, hache qui servira en fait à faire diversion car c'est une arme peu commune sur la planète, on la laissera donc rentrer sans soucis dans le bâtiment, ça et le fait que quiconque se trouve obligé de détourné le regard en les voyants et vous obtenez une tactique d'infiltration qui ferai pâlir de jalousie le meilleur MGS, nez en moins, car il y a pas mal de gens qui ont perdu leur nez de nos jour, il faut admettre que le tout était franchement osé, la suite du plan Sojiji avait en effet un but simple, trouvé, puis délivré Fukkov.
Ça c'était la partie facile, ensuite il fallait s’enfuir, et comme l'enfer est pavé de bonnes intentions, il faudra faire très attentions à ne pas s'arrêté devant les innombrables fils du démon qui peuple les lieux.
Des centaines de prétendu mendiants qui, nous le savons tous, ne sont que des pauvres ouvriers routiers chargés de recueillir des bonnes intentions pour refaire le pavages de la place principale de notre bon vieux Lucifer.
Avec le nombre de badauds qui y séjourne, le tout s’abîme plutôt vite, il faut donc faire une recherche constante de matière première pour pouvoir gardé ce symbole de la puissances diabolique dans un état convenable.
Ce n'est pas si facile qu'on le crois.

En réalité Wars avait une théorie pour cela, qu'il avait exposés dans sa fameuses banque de donnés, étant donné que je suis le narrateur, omniscient s'il en est, je vais prendre la peine de vous en diffuser un extrait.

L'origine de la misère.
Extrait de la banque de données des frontières de l'univers, et au delà.
Version audio uniquement.
''Je me suis souvent promené en ville, arpentant les galerie marchandes et une chose m'a frappé avec une force incroyable, j'ai eu une illumination.
A chaque coin de rue se trouvait un mendiant, chose étrange puisque toute les personnes que je rencontre sans cesse ont du travail, étant donné que la vérité est une chose qui me touche de près, j'ai commencé à enquêter de manière vive.
Mes recherches m'ont conduit à remarquer qu'une grande partie du monde était plongé dans la misère, et que l'autre n'avait de cesse de l'aidé à s'en sortir, pourtant à chaque fois que je croise une personne dans la rue, elle n'a jamais rencontré de problème pouvant la conduire à un telle état.
D'où venaient c'est millier de personnes défavorisé qui reçoivent sans cesse notre aide et pourtant continue à être dans les ennuis comme pas possible?
La réponse n'a pas tardé à venir, c'est le diable qui envoi ses travailleurs nous pompés nos âme, j'ai fini par définir que l'enfer est un lieu dominé par l'abstrait, du coup, les bonnes actions sont en fait une magnifique source d'énergie abstraite, à même d'alimenté le fonctionnement du système économique du diable.
Plus nous les aidons et plus ils en apparais, avide de nous soutiré chaque jour un peu plus de notre âme.
Mes amis je vous annonce que l'enfer immisce petit à petit parmi nous, il faut contrecarré la manœuvre et pour cela il n'y a qu'une solution.
CESSER DONC DE VENIR EN AIDE AU PLUS DEMUNIS !
Je sais vous allez me prendre pour un homme sans cœur mais réfléchissez un peu.
Qui à un jour vu la misère régressé depuis que nous faisons tant d'effort pour la diminué ?
Qui à déjà parlé avec un miséreux et peu nous prouvé qu'ils étaient bien humain ?
Personne.
Ils gangrènent notre monde depuis trop longtemps ils faut les éradiqué et pour cela une seule méthode est valable, le sevrage intensif, désormais quand vous en rencontrerai un, ignoré le et, privé de son énergie, il disparaîtra comme il est venu.
L'avenir de l'univers est entre vos mains, faites en bonne usages.''

Bien sur ce message n'est pour le moment pas parvenu puisque ledit banque de données est actuellement dans la poches gauche d'Axel, enfouis sous des tonnes de tissus étrange absolument ignoble.
Et c'est insulté l'ignoble que de dire cela.

-Bon fit Axel, mal à l'aise, maintenant qu'on à le costume adaptés à la situation on fait quoi ?
-C'est simple, dit Mimilo, nous entrons, nous trouvons Fukkov, le délivrons et sortons des lieux en vitesse !
-Moi ça me va dit Pélikan.
Moi pas se dit Axel, mais il le garda pour lui.

Ils finirent donc par mettre en œuvre leur plan, admirable au demeurant, et furent proche de l’entré des artistes une quinzaine de nute avant l'heure du concert (le système temporel universelle approuvé sur tout les système développé prend en compte plusieurs échelle de mesures du temps, on pars des secondes, soixante d'entre elle produise une minute, deux minute produise une nute et trente de ces nute font une heure. La suite vous la connaissez bien, 24 heure font une journée, et ainsi de suite.)

-Bien, dis Mimilo, on est près du but, comme le dit un vieux dicton célèbre et chaleureux. Allons-y !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyrtus
Fondateur
avatar

Masculin Messages : 181
Points : 204
Date d'inscription : 09/09/2012
Age : 17
Pays : République centrafriquaine des Australies-Unis.
Commentaires : somebody's missing out on all the fun

MessageSujet: Re: La Banque De Données Des Frontières De l'Univers, Et Au delà.   Mar 21 Juil - 2:49

qui lisait ce truc au juste ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gameplayer.forums-actifs.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Banque De Données Des Frontières De l'Univers, Et Au delà.   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Banque De Données Des Frontières De l'Univers, Et Au delà.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» WebHabbo Partenaire
» Banque de données interguildes : Dossier Kayne
» Banque de données Joystick
» grosse banque de donnée de manuel arcade !!!!!!
» Braquage de la Banque de Hurlevent

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Game-Player :: Entre Gameuses et Gamers :: L'Écritoire-
Sauter vers: